Le droit de la famille et le divorce

Le divorce est en quelque sorte un événement qui fragilise la famille. D’ailleurs on peut le considérer comme étant la fin du mariage. C’est triste à dire, mais la moitié des unions finissent devant le juge. En effet, que ce soit causé par l’adultère, ou l’incompatibilité des caractères, les couples mariés voient souvent leurs disputes finir par la procédure de divorce. La conséquence de cet acte est en général sujette à débat. Les conflits ne sont donc pas rares. Il faut savoir qu’il y a des cas où les deux époux acceptent de définir le divorce et ses effets. Dans ce cas-là, l’intervention de l’appareil judiciaire se fait a minima.

Engager un avocat est indispensable

La première démarche à faire lors d’un divorce est d’engager un avocat. C’est même une obligation légale. La raison est assez simple en ce sens que la procédure de divorce est très complexe et très rigoureuse. Donc, vous ne pourriez en aucun cas établir seul et sans stratégie juridique votre dossier de demande de divorce. Mais la question qui se pose est : comment faire pour engager le meilleur intermédiaire de justice ? Pour cela, des astuces pratiques peuvent être utilisées. En premier lieu, posez des questions sur les expériences et la formation du professionnel que vous souhaitez engager. En second lieu, jaugez son honnêteté. C’est très important, car une confiance mutuelle sera la clé de voûte de votre divorce. Aussi, pour une meilleure protection de vos intérêts, n’hésitez pas à faire recours à un avocat spécialisé dans le divorce à Perpignan. Il saura quoi faire pour les questions de la pension alimentaire, de la garde des enfants et même du partage des biens du couple.

Votre conjoint refuse le divorce, que faire ?

Il arrive que, dans un couple marié, seul un des conjoints souhaite se séparer, alors que l’autre ne veut pas. Se pose alors la question de la légitimité d’une demande unilatérale. Ce cas-là est prévu par la loi. En effet, il y a deux situations, à savoir le divorce pour faute et le divorce pour altération définitive du lien conjugal. Il faut savoir que ce dernier point est très important, car pour divorcer d’une personne qui ne le veut pas, le demandeur devra fournir des preuves que les époux ne vivent plus ensemble. C’est un peu difficile, mais utile, car il faut protéger l’institution qu’est le mariage. D’ailleurs c’est en ce sens que la loi complexifie le divorce et propose même une procédure de réconciliation. Dans tous les cas, il est très facile de se perdre dans les détails juridiques du droit de la famille, c’est pourquoi il faut faire preuve de sagesse et engager un bon avocat spécialisé dans le droit de la famille.

Laisser un commentaire

Required fields are marked *.