Le droit des affaires, relatif aux actes commerciaux

Le droit des affaires gère en principe les activités des entreprises. Il est plus souple à cause des nécessités qu’implique le monde des affaires. En effet, ce dernier requiert plus de précision et plus de célérité. Aussi, les différentes procédures sont allégées pour ne pas nuire économiquement aux sociétés. Il implique plusieurs matières juridiques comme le droit commercial. De ce fait, les principes ou règles de droit civil (ou droit commun) ne s’appliquent pas aux actes de commerce. Ces derniers bénéficient plutôt d’un régime juridique spécifique. Il arrive que l’on confonde parfois le droit des affaires avec droit commercial. Certes, il y a un lien assez fort entre ces deux notions, mais il y a y une différence subtile.

Originalité du droit des affaires

Le monde des affaires exige certaines conditions comme la rapidité et la simplicité. Ainsi, il faut que la gestion courante d’une société ne soit pas entravée par des procédures juridiques ambiguës. Ainsi, même des échanges de courriels ou de lettres peuvent être considérés comme étant un contrat. Or, en matière civile, ce n’est pas le cas. Les systèmes sont très simplifiés, par exemple les transferts de créances peuvent se faire par des techniques informatiques sécurisées. La ponctualité joue aussi un rôle indéniable dans le monde des affaires, il n’est pas rare qu’une entreprise demande des dommages et intérêts en cas de retard de livraison ou de paiement. D’ailleurs, la jurisprudence sur ce point est très touffue. Dans tous les cas, la consultation d’un avocat d’affaires est indispensable pour des opérations spécifiques dans le monde des affaires. Par exemple, un gros contrat de vente devra faire l’objet de pourparlers et de négociations. C’est en général dans ces moments que l’on aura besoin d’un avocat spécialisé dans le droit des affaires. Il pourra voir à la loupe les clauses que l’on pourra mettre dans le contrat.

Bien mettre en place des stratégies juridiques

Le problème avec les entreprises est que certaines ne sont pas très pointues en matière juridique. En effet, il y a plusieurs cas où les contrats sont mal rédigés et ne sont pas complets. C’est une aubaine pour d’autres sociétés qui profitent de cette faiblesse. Pour éviter donc ce genre de problème, mieux faut engager un consultant juridique. Avec son aide, vous pourriez sécuriser vos investissements sans craindre une action en justice. On peut prendre un exemple concret pour illustrer cela. Vous allez faire un contrat de fourniture avec une autre grande entreprise. S’il y a des désaccords, l’avocat d’affaires peut proposer un arbitrage. C’est un moyen plus expéditif de régler les différends. Il y a beaucoup d’autres astuces que l’on peut obtenir grâce à l’assistance d’un bon avocat. Pour en trouver, il faudrait se tourner vers des cabinets expérimentés. Vous aurez ainsi l’assurance d’être protégés de certains aléas du monde des affaires.

Laisser un commentaire

Required fields are marked *.